...le monde invisible...

...les choses qui sont en nous un jour ou l'autre se montre ici je vous propose de rencontrer l'iconnu...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Quelques plantes en général.

Aller en bas 
AuteurMessage
willow

avatar

Nombre de messages : 70
Age : 29
Localisation : Douai
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Quelques plantes en général.   Mer 20 Sep - 5:58

Agave : L’une des quinze plantes aux pouvoirs magiques citées dans un manuscrit de 1610, l’agave d’Amérique était déjà reconnu pour ses propriétés protectrices. En poudre, on le jette additionné de sel dans un cercle pour détourner l’attention des personnes malveillantes.


Aigremoine : Pour assurer un sommeil paisible et profond – que rien ne pourrait troubler – glissez des feuilles séchées de cette plante dans la taie d’oreiller du dormeur. Facile à trouver au bord de la mer, elle est très efficace chez les enfants. Gardez cependant à l’esprit que vous auriez tort de négliger le libre arbitre de ceux que vous désirez protéger ; ne glissez pas cette plante à tort et à travers sous tout les coussins qui vous inspire.


Armoise : Utilisée comme un des composant de l’encens, elle peut aussi servir sous tout forme d’infusion, chaude ou froide pour les tisanes ou les solutions de nettoyage, déshydratée dans les sachets de sommeil, fraiche pour la distillation en essence, l’armoise s’avers une des herbes les plus utilisée du tableau magique. Sous toutes ses formes, elle est aussi considérée comme un support de la divination. Inhalée sous forme de fumée d’encens, ou, plus délicatement, séché et glissé dans un oreiller, elle déclenche des rêves puissant même chez les débutants, et des songes prophétique chez les initiés du rêve lucide et les personnes doué de seconde vue. Une infusion froide à partir de l’herbe sèche ou mieux, fraiche, dans l’eau de pluie constitue un excellent agent nettoyant pour les instruments de divination tel que miroirs, boules et coupes. Cette même infusion, récemment préparé, peut servir à emplir une coupe divinatoire. La plupart du temps, la tisane d’armoise constitue un des premiers moyen d’accédé à l’utilisation métaphysique des plante, mais cette méthode n’est pas à mettre entre toutes les mains. En effet, cette herbe est surtout connue pour son fort pouvoir abortif. Les femmes enceintes doivent absolument éviter de l’approcher, sous quelque forme que se soit, et les autres femmes devraient s’en méfier à peu près autant.


Calamus : Cette plante, à l’origine du rotin, a été récemment mise en avant pour son action bénéfique auprès des personnes qui désirent arrêter de fumer. Mais elle a une histoire médicinale qui remonte à près de deux mille ans et, par-dessus tout, constitue un célèbre ingrédient des potions attribuées aux sorcières du XVIIe et XVIII siècles. La partie émergé est assez jolie mais c’est dans les rhizomes que ce concentrent ses propriétés ; autrement dit, cet élément qui donne la sensation de voler se cache dans les racines enfoui dans la vase. Aujourd’hui encore, certains initiés le considère comme un excellent moyen de suscité sa protection astrale ainsi que la vision à distance et la divination. Ses propriétés aphrodisiaques en font un précieux auxiliaire pour les sorts destinés à provoquer ou à relancer une attirance amoureuse.


Cèdre : Curieusement, l’utilisation de cette plante apparaît dans plusieurs religions, avec des fonctions semblables. Partout dans le monde, sa fumée et ses brindilles, fraiches ou séchées, est sensé purifier les populations et leur lieux de travail, ainsi que leur outils. Les rites magiques de guérison impliquent régulièrement l’usage d’encens tiré de copeaux de cèdre. Étant donné que l’huile, l’encens de bois de cèdre sont si souvent associés à la santé et aux rites religieux, aux autels, églises et autres cérémonies, nombreux sont les sorciers et sorcières qui élisent ce bois pour constituer leur propres instruments. Planches Ouija ainsi que les baguettes sont souvent faites de cèdre.


Chardon : On utilise les tisanes médicinales défatigantes à base de racine de chardon depuis près de sept siècles mais, en termes ésotériques, cette plante a un effet carrément opposé, provoquant trouble et sensation de gêne, si se n’est que chaos. Toutefois, avant de conclure que ce composant relève de la magie noire, tentons d’élargir un peu nos perspectives. Un initié en danger du fait d’un mauvais sort ou toute autre invention complètement humaine, doit se sentir mal à l’aise. Dans un envoutement de protection, le chardon sert à révéler un danger caché, en piquant la conscience de l’initié, tel un signal d’alarme.


Copal : Certains de vos condiment ne vous serviront pas tout les jours ; ils permettront de préparer d’autre ingrédients en vue d’un usage à long terme. Pierres et cristaux peuvent devenir partie prenante de l’espace rituel d’un sorcier ou d’une sorcière et intervenir dans de multiples opérations. Si cette réutilisation est généralement considéré comme bénéfique – avec le temps, pierres et cristaux sont susceptibles d’absorber l’énergie, ce qui les rend de plus en plus puissants à mesure qu’ils servent les rituels – chaque cérémonie demeure une entreprise particulière, si bien qu’il n’est pas toujours désirable de transporter son attirail métaphysique d’une opération sur l’autre. Le copal qui brûle lentement en émettant une fumée odorante servira de « liquide vaisselle » pour votre cuisine magique. Les pierres et cristaux que vous auriez fait passer à travers cette fumée en recevrons un assainissement mystique qui n’attaquera pas leur puissance acquise tout en les décapant des scories des cérémonies précédentes.

Gaillet accrocheur : De par ses propriétés physiques (comme le nom l’indique), cette plante est très utile dans les sorts destinés à attirer une personne. Aussi, avant de la reléguer au seul usage des warlocks et des initiés de la magie noire, pourriez-vous envisager de l’employer pour rétablir l’harmonie entre les membres d’un couvent ou pour renforcer une amitié. On la retrouve également dans l’un des rare envoutements bilatéraux, comme celui que se jette mutuellement deux partenaires décidés à faire leur vie ensemble.


Gomme arabique : Pour tracer de larges cercles protecteurs autour des maisons ou de propriétés entières – surtout si vous désirez qu’il dure longtemps – il vous faudra quelque chose de plus durable qu’une simple craie. La gomme arabique brûlée dans un encensoir portatif dégage une fumée odorante que vous répandez à travers tout un bâtiment. Vous pouvez faire de même à plus petite échelle avec d’innombrables sorts différents, en répandant quelques pincées sur un brasero ou dans de l’eau.


Gui : La pharmacologie explique sans peine certaines propriétés du gui. Il peut faire bondir la tension artérielle, souvent dangereusement, avant de l’abaisser à des niveaux largement aussi dangereux, tout en accélérant la fréquence cardiaque. Cependant, elle ne se prononce pas sur ses facultés légendaires qui voudraient entre autre qu’il suscite des visions prophétique.


Houx : Souvent présent dans les traditions américaines, le houx est largement disponible sous trois formes différentes – Tant mieux pour les aptes chevronnés. Cependant, il peut être toxique – attention les débutants! Utilisé encore aujourd’hui par de nombreux chamans amérindiens, cette plante se révélera vite, avec les précautions d’usage, indispensable à l’équipement du sorcier ou de la sorcière. Prenez donc le temps de vous familiariser avec cet élément, vous y gagnerez en puissance sans mettre votre santé en danger. En tant que plante médicinale, le houx est apprécié pour ses qualités astringentes ou, comme la fraise, pour ses vertus antidiarrhéiques. Cependant, au contraire de l’essence de fraise, une infime variation de dosage peut faire toute la différence entre remède et poison. À moins d’être vous-même un herboriste patenté, mieux vaut renoncer à utiliser les vertus médicinales de cette plante pour vous concentrer sur ses propriétés magiques. Brûlé avec de l’encens, le houx à un effet légèrement narcotique. Sous son influence relaxante, l’imagerie mentale devient souvent plus claire, plus détaillée, plus fluide. Une petite pincée de poudre (tiré de ses feuilles, non de ses baies) versé sur un bâton d’encens ou sur des braises vous apportera une parfaite détente mentale. Votre méditation en sera favorisés, plus profonde, et vos représentations mentales plus puissante.


Laurier : Il passe pour avoir été employé par les prêtresses de Delphes et reste, sous toutes ses formes, un stimulant divinatoire et un narcotique relativement doux. Bien qu’on en trouve à peu prêt partout, il n’est pas recommandé de l’avaler systématiquement dans la mesure où c’est un abortif connu; mieux vaut l’utiliser à titre d’encens, ainsi que le faisait déjà pythie de Delphes.


Lavande : Sous forme de tisane, de sachets parfumés ou d’essence, la lavande rend d’innombrables services, y compris dans le domaine de l’ésotérisme. Toutefois, magique ou non, les effets de cette plante, souvent liés à la lune, sont indispensables aux initiés avertis. Séchée au summum de sa fragrance et mise en sachets, la lavande imprègne votre lieu de travail, créant, particulièrement pour ceux qui travaillent en espace confiné ou en milieu urbain, une connexion essentielle avec l’extérieur ainsi qu’une voluptueuse réminiscence par ardeurs de l’été. Au cœur d’un coussin d’herbe, la lavande favorise le sommeil, propriété essentielle pour qui puise dans ses rêves sa meilleure source de divination ou ses périodes de dévotion. Une goutte d’huile essentielle de lavande sur un oreiller normal fera également l’affaire et s’avéra hautement recommandable pour conjurer les cauchemars de jeunes enfants. La tisane de lavande détend et apaise un esprit surexcité ou troublé, permettant même à un initié débutant d’entrer dans la transe légère recommandée pour les exercices mentaux ou spirituels. En ésotérisme, l’affinité de la lavande avec la lune, surtout à la lune noire, en fait le symbole idéal de la recherche des connaissances occultes. Mélangé à des préparations sèches, brûlé sous forme d’essence ou répandu au cours d’un rituel, cette plante ouvre le cœur et l’esprit à de nouvelles expériences. Son puissant parfum est tellement chargé de souvenirs en chacun de nous qu’il ne peut que nous aider à ressusciter les années de jeunesse ou, dans certain cas, un passé oublié.


Poivre : Présent dans les cuisines les plus pauvrement équipées, le poivre intensifie l’action de n’importe quel mélange. Ses propriétés astringentes de rendent indispensable à tout rituel de purification; son odeur éveille les sens et symbolise le désir de reprendre le chemin, débarrassé de tout fardeau émotionnel.

Romarin : On brûle du romarin et ses huiles essentielles pour se débarrasser des influences passées et ouvrir le cœur, l’esprit ou l’âme à de nouvelles expériences.


Sauge : Cette herbe, a longtemps été considérée comme un purifiant, spirituel et physique, il apparaît souvent dans les incantations de protection et de guérison.


Verveine : Elle apparaît depuis des siècles dans les textes magiques aussi bien que scientifique. On lui attribuait le pouvoir de détourner les mauvais sorts et de favoriser la guérison. Contrairement à bien d’autre ingrédients, la verveine n’était pas ingérée, fumée ni même cueillie mais cultivée dans les jardins et sur les fenêtres. On ne la récoltait que morte, naturellement desséchée, pour en remplir les sachets amulettes qui protégeaient celui qui les portait.





Source: Le livre des Ombres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sorcellerie7.skyblog.com
V@leriO
Admin
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Waw   Mer 20 Sep - 7:24

Very Happy Very Happy je suis épaté quels connaissance Very Happy

je rajoutterais juste quelque chose de mon propre ressentit ...

la lavande a aussi la faculté de pourvoir purrifié !
je l'utilise moi même pour purifié ma piece avant tout rituel et elle m'apporte des résultat vraiment satisfaisant ..voilà je n'ai rien à dire


tres impressionné vraiment ...je ne connaissais pas cetet partie de toi willow ...wAW Shocked Shocked tre sbien

bisous à tous bonne lecture Very Happy Embarassed

_________________
[embed-flash(width,height)]...CEST AVEC LE COEUR ET L AME QUE L'ONT PEUT FAIRE DE BELLE CHOSE NON AVEC LE CORPS QUI NEST QUNE ENVELOPPE DE COUR INSTANT...

http://wicca.lolforum.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wicca.lolforum.net
willow

avatar

Nombre de messages : 70
Age : 29
Localisation : Douai
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Quelques plantes en général.   Mer 20 Sep - 13:50

Oh, merci mais je l'ai repris d'un site bien que beaucoup de ses plantes sont des mes connaissances...
Bisous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sorcellerie7.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques plantes en général.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques plantes en général.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelques plantes carnivores-dorstenia-plantes myrmecophiles
» Quelques plantes qui peuvent aider
» Quelques plantes
» quelques plantes aromatiques...
» Quelques plantes carnivores du parc Phénix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
...le monde invisible... :: AU COEUR DU SAVOIR :: HERBIER-
Sauter vers: